Actus Kroaz-hent

 

 

 

Connexion

Index de l'article

 

Le relevage du menhir

1) Les calculs préliminaires

Calcul de la masse et du centre de gravité du menhir.

Avant de développer plus loin les différentes opérations qui permettront de lever le menhir, il faut s'arrêter sur deux éléments essentiels : la masse du menhir et son centre de gravité. En effet, tous les calculs effectués par la suite découleront de ces deux éléments.

Le calcul de la masse du menhir permettra d’autre part de réaliser une maquette du monument

Mise en place du système de référence.

Un système de plans de référence est mis en place, pour servir de base aux mesures sur différentes sections transversales. Il est constitué par deux plans longitudinaux orthogonaux passant par la base et le sommet du menhir.

Un fil horizontal tendu au-dessus du menhir entre deux piquets matérialise un plan vertical.

Deux autres fils sont placés au sol parallèlement au premier fil à une distance horizontale de un mètre de part et d’autre du menhir.

Des croix sont tracées sur le menhir, sur la projection verticale du premier fil, en différents points choisis pour y faire passer des sections transversales.

La position des sections a été déterminée de façon à ce que la forme du menhir varie régulièrement entre les différentes sections.

Le second plan de référence, horizontal celui-ci, est matérialisé par d’autres croix tracées sur les deux flans du menhir, au droit des premières perpendiculairement aux fils, un niveau de géomètre permettant de leur donner une même altitude. Le niveau permet ensuite de déterminer les altitudes des premières croix par rapport aux secondes.

 

Levé des points de détail

Les points de détail des différentes sections sont levés à l’aide d’un ruban et d’un niveau de maçon :

- pour la face supérieure, par rapport aux premières croix.

- pour les flancs et l’amorce de la face inférieure :

  • horizontalement par rapport aux fils parallèles placés au sol.
  • Verticalement par rapport aux croix tracées sur les flancs.

Surface des sections

Les sections précédemment mesurées sont reportées point par point sur papier à l’échelle 1/10 en les supposant vues du sommet du menhir vers sa base dans la position où il se trouvait en bordure de champ en 1981. La face sur laquelle est gravée une croix se trouve donc sur les dessins des sections.

Première phase : Le basculement du menhir dans sa fosse

Lors des travaux de réparation, le menhir a été décalé d’une vingtaine de mètres pour permettre, à l’endroit où il se trouvait précédemment, de creuser une fosse dans laquelle il viendra basculer le jour du levage. Avant qu’il ne bascule, le menhir devra être tracté à force humaine sur une quinzaine de mètres.

La fosse du menhir

Une fosse est tout d’abord creusée à une profondeur de 1.5 mètres. Cette fosse comporte un plan incliné de 30° sur un côté. Les autres côtés sont inclinés légèrement pour pouvoir caler le menhir avec des moellons une fois le lever effectué.

Le fond de la fosse est comblé en partie de moellons sur une hauteur de 60cm, afin de faciliter le déplacement de la base du menhir, lors du lever.

Le chemin de roulement

Pour glisser jusqu’à la fosse, le menhir sera posé sur des rouleaux. Pour l'amener dans sa position de "départ", la solution la plus simple consiste à utiliser une grue. Cependant le projet utilisant des leviers en bois est à l’étude.

Position du menhir sur ses rouleaux

Des tains en chêne de 40cm par 10cm de section et d’une longueur de quatre mètres seront disposés en quinconce pour servir de chemin de roulement.

Disposition des tains

La longueur approximative du chemin de roulement sera de 16 mètres. Les rouleaux auront un diamètre de 10cm pour minimiser le « coefficient de roulement ». Un panneau en bois d’une épaisseur de 30cm est prévu entre le menhir et les rouleaux. Son rôle est d’améliorer le roulement et également de servir de protecteur en cas de contraintes inopinées en tel ou tel point. Il est à noter aussi que l’emploi de ce panneau permettra d’avoir une surface plane pour le roulement et éliminera par conséquent le risque d’une rotation du menhir lors de la traction vers la fosse.

Nous pouvons retenir que pour un déplacement x du centre d’un rouleau nous avons un déplacement 2x du menhir.

Comme le centre de gravité est à 3m22 de la base, il faudra donc mettre des rouleaux jusqu’à 1m60 du bord de la fosse. De cette manière, quand le dernier rouleau arrivera au bord de la fosse, le centre de gravité sera à l’aplomb et le menhir basculera.

Calcul de la force de traction

En prenant un coefficient de roulement de 0,1 (cas très défavorable), nous avons tg = T'/P T’ = T T = P tg

T = 187 400 x 0,1

La traction exercée pour le déplacement devra être de l’ordre de 18 740 N (Newtons)

Par expérience nous avons trouvé que la force moyenne de traction était de 350 N.

Il nous faudra donc pour assurer un déplacement, une soixantaine de personnes.

Nota : Il fut décidé finalement d'abandonner le système des rouleaux et de poser le menhir sur des madriers transversaux, et de le faire glisser directement sur le chemin enduit généreusement de suif. Le chemin de roulement devint donc un chemin de ripage.

 

Deuxième phase : Le redressement du menhir

Le portique

 

Le redressement du menhir se fera à l’aide d’un portique placé devant la fosse. On utilisera trois cordes de traction fixées sur le menhir respectivement à 5m, à 4,5m et à 4m.

La corde fixée à 5m sera solidaire du portique. Les autres glisseront sur des supports prévus à cet effet.

 

 

 Copyright © Kroaz-hent 2015. Tous droits réservés